2018

Collège Pensivy : les élèves se font médiateurs

Publié le 02/02/2018 dans Ouest France

Jean-Paul Aurrière, ici, aux côtés de Peggy Dufour, veut instaurer un climat serein dans l'établissement. Pour cela, il peut compter désormais sur ses vingt-deux jeunes médiateurs. 

 

Désormais, au collège Pensivy, un certain nombre de conflits entre élèves seront réglés... par les élèves eux-mêmes. Vingt-deux jeunes médiateurs ont été formés pour cela.

Le projet

Le collège Pensivy a mené un projet éducatif, en lien avec le thème du mieux vivre ensemble au collège. Une action de médiation par les élèves eux-mêmes a été mise en place, afin que des élèves volontaires, de la 6e à la 3e se forment, en tant que médiateurs.

Vingt-deux élèves ont bénéficié de deux journées de formation, animées par Aroéven, association éducative complémentaire de l'école publique. Cette session s'est achevée lundi.

Pour Jean-Paul Aurrière, principal du collège, l'objectif est de maintenir un climat serein dans l'établissement. « Le but est de responsabiliser les élèves, de les épauler pour régler un conflit. Lors de cette formation, ils se sont également interrogés sur l'intérêt de ne pas juger l'autre, mais d'être à l'écoute de ses camarades. Accompagnés par les adultes, qu'ils soient enseignants, agents ou surveillants, ces élèves médiateurs vont apprendre à faire un pas vers l'autre, en prenant en compte la parole de chacun ».

Le dialogue plutôt que les disputes

Le principal rappelle que de nombreux conflits et disputes peuvent être apaisés, lorsque l'on sait reformuler les choses. « Ce sont quelquefois des mots qui blessent. Ces médiateurs vont être chargés d'apaiser la situation. »

Peggy Dufour, la formatrice d'Aroéven, a proposé aux collégiens des jeux de rôles et des mises en situation. « Je suis dans une démarche de pédagogie active. Je les renseigne sur la posture du médiateur, qui est celle de la neutralité. »

Des affiches ont été élaborées afin d'informer l'ensemble des élèves. Une salle de médiation sera décorée, en lien avec cette mission.

Parmi les futurs médiateurs, trois élèves de 4e ne regrettent pas d'avoir participé à cette formation. Louane confie qu'il existe des conflits entre les élèves et que « certains le vivent très mal ». Laurine ajoute que les bousculades et les violences peuvent quelquefois apparaître, sous forme de jeux stupides. « Ça ne sert à rien de se disputer. Il faut savoir dialoguer ». Maëva acquiesce : « On peut toujours trouver une solution quand on connaît l'origine du problème ».

Quant à Gurvan et Yann, élèves de 5e, ils sont convaincus que cette formation va leur apporter beaucoup au plan personnel. « Être médiateur, c'est apprendre à mieux s'exprimer, à l'oral, et prendre confiance en soi. Et dans l'avenir, ça peut nous servir pour régler un conflit sur notre lieu de travail ».

 

Autres publications de l'année 2018

JANVIER :  Le Télégramme "Médiation par les pairs. Les élèves adhèrent."

2017

Autres publications de l'année 2017
 
 
 
 
 
 

 

2013

 

 


 

 


 


 

 


 

2012


Pour voir la vidéo du flashmob c'est ici !