Qui es-tu ?

Bonjour je suis Sylvie. J’aime autant les moments avec les autres que les moments pour moi. Comme le sport, prendre l’air, se balader. Après une journée au travail, j’aime les moments en famille.

Depuis combien de temps travailles-tu à l’aro ?

Je suis à l’aro depuis 1990, avec l’aide de mon cousin qui avait été directeur de l’aro. Ils recherchaient une secrétaire sur 18h/semaine, ce qui correspondait à mes envies de l’époque.  J’ai donc commencé en novembre, un peu après la permanente Chantal Bortot.

Mon poste a évolué en 2000, je suis passée à temps complet. En arrivant, je travaillais sur une machine à écrire « électronique », puis j’ai eu droit à l’ordinateur.

 

 

 

Sur quoi interviens-tu ?

Inscriptions BAFA et séjours. Accueil physique et téléphonique. Je fais passer les informations. Je suis également une formation comptabilité pour combler les besoins, une fois que ma collègue Sandrine aura réduit son temps de travail pour son autre activité.

Si tu étais,

 Animal Un oiseau sans hésitation. Avec ses ailes, il va où il le souhaite, avec une sensation de légèreté et de liberté.

 Saison Le printemps, les fleurs éclosent, on a plaisir à retrouver les petits bruits de la nature, le soleil qui réchauffe et qui nous rappelle qu’on sort de l’hiver.

 Créature La licorne, selon moi les autres créatures sont trop agressives. Je ne suis pas fan de fantastique, ou de merveilleux alors je réponds un peu par défaut.

 Dessert Un petit gâteau, j’adore les desserts, je suis gourmande.

 

Meilleur souvenir de l’Aro

Quand on se réunissait pour les fêtes de fin d’année entre militants, bénévoles et salariés. On louait un gîte pour le week-end et on faisait la fête, on célébrait l’année passée et celle à venir.  Ce fut de grands moments conviviaux. Mais aujourd’hui, nous avons notre traditionnelle  raclette party fort sympathique au demeurant !

Pour toi l’aro, ça rime avec,

C’est pratiquement toute ma carrière, même si j’ai travaillé un peu avant. L’aro Bretagne m’a permis  d’évoluer professionnellement, elle remplit une grande place dans ma vie. J’ai mis un pied à l’aro en 1990, puis les deux, et depuis ils sont bien ancrés !