Qui es-tu ?

Je m’appelle Sandrine. J’aime bien me poser dans la nature, j’aime le chocolat et j’aime les sports doux.

J’ai commencé par la course à pied, le trail, la musculation, mais j’ai appris à écouter mon corps et mon esprit. Je me suis alors dirigée vers les sports plus doux, qui permettent l’introspection.

Après mon dernier congé parental, j’ai suivi une formation de 2 ans pour être prof de fitness en association, ce qui m’a permis de voir autre chose que la comptabilité.

Depuis combien de temps travailles-tu à l’aro ?

Je suis comptable à l’aro depuis 2006, d’abord à temps partiel pour continuer le fitness. Selon l’activité de l’association, j’ai augmenté mes heures et je ne me suis consacrée qu’à la comptabilité. À temps plein du coup, je ressentais vraiment le besoin de bouger me dépenser, de rencontrer du monde, de faire quelque chose qui soit plus en accord avec moi-même me retrouver. J’ai décidé récemment de réduire mes heures de travail pour me concentrer à mon autre activité, mais plus douce. J’ai choisi la technique de pilates et j’ai élargis mon champ de discipline aux massages assis et aux soins énergétiques.

Sur quoi interviens-tu ?

Bon du coup on a compris – Rires -  la compta, les ressources humaines, les salaires…

Si tu étais,

Animal L’ours représente la protection, le courage, la force, et c’est l’animal que je me visualise quand je fais de l’introspection et que je cherche ces valeurs.

Saison L’été forcément, c’est la joie, la douceur, la luminosité, le réconfort, la chaleur.

Créature La licorne, un peu par élimination. Les autres – loup-garou, vampire et dragon -  j’y vois du mal et j’essaie de m’en éloigner.

Dessert Un fruit m’irait bien, parce que j’adore les fruits et légumes, tout ce qui est en rapport avec la nature.

Ton meilleur souvenir de l’aro ?

Je dirai le jour de mon embauche. Ca représentait une nouvelle aventure et je n’ai jamais regretté. Ici la mentalité des personnes est différente. J’ai toujours ressenti du respect, de la bienveillance, de la confiance, de la valorisation de mon travail.

Ça m’a aidé à concrétiser mon nouveau chemin de vie. Les personnes rencontrées à l’aro m’ont toutes apportées un petit quelque chose qui m’a permis de continuer à  me construire.

Pour toi, l’aro ça rime avec…

Je dirai la bienveillance, la valorisation du travail de chacun.