Faire vivre l’Ecole Ouverte

« École Ouverte est une opération qui consiste à ouvrir les collèges et les lycées pendant les vacances scolaires, les mercredis et samedis durant l'année scolaire, pour accueillir des enfants et des jeunes qui ne partent pas ou peu en vacances et qui ne fréquentent pas ou peu les structures locales d'accueil et de loisirs.
École ouverte propose aux enfants et aux jeunes qui vivent dans des zones urbaines et rurales défavorisées ou dans des contextes culturels et économiques difficiles, un programme d'activités éducatives : scolaires, culturelles, sportives, de loisirs.
École ouverte est notamment l'occasion, pour les élèves des écoles élémentaires, de faire connaissance avec un établissement du second degré et de se préparer ainsi à l'entrée au collège. »

Extrait de la Charte Ecole Ouverte (circulaire N°2003-008)

 

Les engagements de l’Aroéven, un rôle de coordinateur

L’Aroéven vous propose de coordonner le dispositif Ecole Ouverte dans votre établissement, qu’il soit à créer ou déjà existant. Nos actions dans et hors l’école, notre connaissance des jeunes au cours de nos interventions en milieu scolaire et  au sein de nos séjours de vacances, nous permettent d’envisager pleinement ce temps particulier entre vacances et école.
Nos engagements :
 Construire un projet, porté par l’établissement, en collaboration avec l’équipe de direction, les adultes qui encadreront  les enfants (professeurs, ASEN, AVS, animateurs…) et les partenaires extérieurs
 Faire vivre un temps de vacances aux enfants
 Mobiliser les enfants autour d’un projet, permettant des apprentissages scolaires, mais aussi sociaux : la vie en collectivité, le respect de l’autre, enfant ou adulte, l’autonomie et la prise de responsabilité.

La démarche de l’Aroéven, partenaire éducatif

Nous souhaitons proposer un projet qui lie les pratiques ludiques, culturelles et sportives à une véritable réflexion sur une pédagogie du détour.
Nous proposons d’organiser chaque période autour d’un thème fédérateur, liant l’ensemble des activités et permettant aux jeunes de donner du sens à ce qu’ils font. Ainsi, des temps de remobilisation scolaire peuvent s’inscrire en préparation ou dans la continuité des activités pratiquées. L’élève sera alors placé en situation d’acteur de ses apprentissages. La pédagogie de projet permet d’arriver à une réalisation commune (diaporama, film, exposition, spectacle…) créée avec l’aide des enseignants et des animateurs. C’est l’occasion d’inviter les familles pour un temps de convivialité.

 

Court récit du projet Ecole Ouverte 2013 au collège des Hautes Ourmes, Rennes

Trois périodes d’ouvertures sont prévues dans l’année : une semaine pendant les vacances de printemps, la première semaine et la dernière semaine des vacances d’été. Afin de favoriser leur entrée au collège, des élèves de CM2 sont accueillis avec les collégiens volontaires pour le projet.
Chaque semaine d’accueil est organisée autour d’une thématique. Elle répondra à plusieurs objectifs :
- Construire avec le groupe d’enfants une semaine d’activités variées et adaptées.
- Changer l’image de l’école et de l’apprentissage auprès de certains jeunes en voie de démobilisation ou de décrochage scolaire.
- Proposer des temps d’apprentissages, soit par la « remise en forme, soit par des activités a priori non scolaire employant une pédagogie de détour et de projet.
- Favoriser l’autonomie, la responsabilisation et l’apprentissage de la vie en collectivité et le respect dans le rapport à l’autre, qu’il soit pair ou adulte,
- Favoriser les liens entre les écoles primaires du quartier et le collège et faciliter l’intégration des futurs élèves de 6ème.
- Sensibiliser aux problématiques environnementales en milieu urbain et au développement durable.
Les jeunes sont acteurs de leur vacances et responsabilisés. Un créneau leur est laissé libre dans la semaine pour organiser l’activité de leur choix (recherche des disponibilités, du budget, du transport…)
En 2012, les enfants ont été mobilisés, en avril, autour d’un projet liant écriture, imaginaire, prise de parole et construction de maquettes, éléments avec lesquels ils ont réinventé leur quartier. En juillet, la première semaine des vacances a été mouvementée : les jeunes ont navigués dans le quartier à la découverte des structures de loisirs, de quoi se donner l’envie d’y retourner pendant l’été. Et fin août, ils ont (ré)investi le collège, en dansant, en lisant et en jouant…

 

"Des enfants imaginent leur futur quartier", article Ouest France