"Chemins de partages, regards croisés"/Les objectifs et actions

Notre projet actuel repose donc sur deux axes fondamentaux, véhiculant les valeurs et les engagements forts, de notre association. Il vise à :

  • Mettre en place des rencontres entre jeunes burkinabés et français. Ce projet, clairement éducatif, s’inscrit dans l’esprit des précédents séjours. Il permet aux jeunes protagonistes de se confronter à d’autres réalités, de découvrir, de rencontrer, de comprendre, de construire ensemble. Il ne s’agit pas d’aider les plus pauvres, mais au contraire, d'appréhender l’autre dans ses difficultés mais aussi ses forces, ses multiples richesses, dans l'idée d'une maturation concomitante et réciproque. Dans cette même optique, et à moyen terme, cet apprentissage de la citoyenneté active, du vivre ensemble et du partage inclut la réalisation de séjours de jeunes burkinabés et français en alternance sur les territoires réciproques.

 

  • Améliorer les conditions d’apprentissage du village de Guitanga, dans la province de Kouritenga, commune de Dialgaye  : Cet axe du projet repose sur la construction d’un centre d'accueil et de formations destiné aux jeunes et aux femmes du village et des alentours. Nous réfléchissons également à la programmation des formations en interaction avec les différents acteurs et entameront ce dispositif fin 2015.

Les actions et les résultats atteints pour 2015-2016:

Actions mises en œuvre

- Pose de la toiture et des ouvertures du centre

- Achat de ressources matérielles et pédagogiques de qualité

- Création d’un comité de suivi au Burkina Faso

- Organisation de réunions de ce comité

- Information et sensibilisation des bénéficiaires

- Récolte des besoins précis des jeunes et des femmes

- Modalités d’inscription et de participation

- Recrutement de formateurs

- Formations aux techniques de tissage

- Recrutement d’un responsable du centre

- Participation et/ou organisation d’actions d’éducation à la citoyenneté internationale (témoignages, rencontres, forum, ateliers)

Résultats atteints

- Conditions d’accueil et d’apprentissages satisfaisantes

- Amélioration de la maîtrise structurelle du projet et de l’implication de la communauté locale

- Meilleur suivi du projet par les acteurs locaux

- Une lisibilité du projet permettant une implication des bénéficiaires dans leur apprentissage

- Utilité et pertinence des contenus de formations

- Une démarche de formation transparente

- Amélioration de la maîtrise technique du tissage

- Gestion assurée du centre

Pour les années à venir, il nous faut terminer le bâtiment (finitions, pose électricité), continuer l’organisation de formations notamment fabrication de savon déjà envisagée l’an dernier, se procurer du matériel et du mobilier pour le centre et finaliser le recrutement d’un gérant du centre.

Enfin, il nous faudra poursuivre la sensibilisation et le partage d’informations avec la population locale, et bien définir les rôles de chacun.

D’autres thématiques de formations ont été exprimées par les villageois : maraichage, élevage, soudure et menuiserie entre autres.

De plus, nous souhaiterions organiser une nouvelle rencontre interculturelle entre nos 2 pays.

 

Télécharger le dossier complet 2015

Les actions 2012-2014

En 2012, un groupe de jeunes bretons, soutenu par l'Aroéven, et un groupe de 14 burkinabés accompagné par le Comité Villageois de Développement de Guitanga*, notre partenaire, se sont constitués.

Les participants ont mûri le projet, et se sont fortement investis dans la construction de cet échange : organisation d’actions de communication et de financements, engagement et prises de responsabilités, choix des activités, correspondance, sensibilisation au contexte interculturel.

*Le Comité Villageois de Développement est un organe de coordination, de concertation et de programmation des activités villageoises. Il gère les affaires courantes du village, les activités de développement et recueille l’avis de la communauté villageoise. Il constitue un outil de sensibilisation, d’information, de formation, de mobilisation et de cohésion sociale. Il sert d’interface entre les populations et les différents partenaires extérieurs.


Afin d’atteindre ces objectifs, le village de Guitanga construit un centre de formation destiné aux jeunes, notamment les jeunes femmes ayant quitté le cursus scolaire, et nécessitant des formations adaptées à leur quotidien et leurs activités agricoles.

Notre groupe actuel est composé de 8 jeunes français (Romane, Ludivine, Marine, Justine, Jérémy, Léo, Azélis, Hélène), et de 14 jeunes burkinabés (Alimata, Salimata, Salamata, Kadidjatou, Neymatou, Hervé, Stéphane, Balkissa, Awa, Kassoum, Harrouna, Abdoul, Kader, Abrahim).

Le CVD (Comité Villageois de Développement) de Guitanga, notre partenaire a organisé  des rencontres, des entretiens avec les jeunes du village, des réunions avec leurs homologues des villages environnants afin de les sensibiliser au projet et de leur présenter les activités prévues.
Les autorités locales (Mairie et Préfecture) ont validé et apporté leur soutien au projet, et ont relayé l’information.
L’Inspecteur du premier degré de Dialgaye, M. Bikienga Mahamadou a apporté son expertise technique et son analyse des besoins en termes d’éducation sur la zone.

Nous avons réalisé ensemble, après un travail collectif de 2 ans, un séjour de 3 semaines en juillet 2014 à Guitanga comprenant le partage de la vie quotidienne, l’organisation d’activités de découverte interculturelle et la participation au chantier de construction du centre de formation.

Pour le chantier, les murs d’enceinte sont construits et finalisés, ainsi que le remblayage du centre.
Les objectifs de cette année sont atteints, et les premières formations vont pouvoir commencer.

Notre groupe de  jeunes franco-burkinabés a participé aux travaux à travers :
• La manutention et la pose de parpaings.
• La maçonnerie.
• La fabrication du ciment.
• La pose d’échafaudages.
• Le remblai du sol intérieur du bâtiment.
• La manutention de terre, de gravillons.

De nombreux villageois (environ 20/30) nous ont aidés et se sont relayés sur le chantier. Les membres du CVD ont également participé aux travaux de remblayage.
Le groupement des femmes nous ont aidés sur l’apport de gravats, gravillons et terres.

Les bilans et perspectives ont fait émerger des besoins plus prioritaires et globaux pour 2015.

Télécharger le dossier bilan

 

L'équipe du projet

Hamed Gnakeni

Coordonnateur Burkinabé

Geoffrey Vigour

Coordonnateur Français

Conseil Villageois de Développement de Guitanga

Représenté par leur Président Laarba MoukaÏ   MALGOUBRI

Souleymane Malgoubri

Chef du village de Guitanga